Super

Les défis

Mises à rude épreuve par la forte baisse des prix mondiaux des huiles et une concurrence accrue, la filière palmier à huile se penche de plus en plus sur les stratégies de durabilité.  Tout cela permettra de planifier le développement de la filière, de renforcer la démarche qualité et anticiper sur les risques, de fournir des statistiques fiables et de renforcer la crédibilité de l’interprofession tant au niveau national qu’international.

Sécurité foncière
Mettre en place des opérations de sécurisation foncière pour lutter contre les conflits de plantations entre les producteurs

Traçabilité des flux
Assurer les transactions nationales et internationales des productions de palmier à huile pour l’autonomisation de la filière

Accès aux marchés
Améliorer l’accès des exploitants aux marchés mondiaux pour contribuer à la croissance de la filière et la création d’emplois

Accès aux intrants
Faciliter l’accès des producteurs aux sources de financement et autres ressources pour soutenir le cycle de production actuel et futur du palmier à huile.

D’autres défis :

–         L’accès au financement des petits producteurs et des industrielles ;

–          Le renouvellement du verger vieillissant de palmier à huile ;

–         La problématique de la productivité des plantations villageoises ;

–          La problématique de la performance de l’outil industriel ;

–         La problématique des moyens récolte et de collectes de régimes de palme ;

–         La pénurie de main d’œuvre agricole ;

–          La faible mécanisation des activités en plantations ;